Un système alimentaire local

La pandémie a braqué les projecteurs sur la fragilité du système alimentaire mondial alors que les étagères se sont vidées, et que nous apprenions que nous exportons 90% de nos fruits et légumes. Si nous voulons augmenter notre capacité à nous nourrir, nous devons nous organiser pour que les agriculteurs puissent gagner un revenu décent, aider les jeunes à se lancer dans l’entreprise agricole et développer les marchés pour les produits locaux. Afin de minimiser l’impact de l’agriculture sur l’environnement, la stratégie alimentaire locale doit être ancrée dans des pratiques écologiques, respectueuses de l’environnement et sans cruauté animale.

Un gouvernement Vert :

  • établira des cibles de réduction sur les importations et proposera un logo identifiant les aliments cultivés et produits au N.-B.
  • éliminera les obstacles à la production, à la transformation et à la distribution alimentaires à petite et à moyenne échelle, tout en assurant la sécurité des aliments.
  • établira des cibles pour la production d’aliments bio et aidera les agriculteurs à passer de l’agriculture conventionnelle à une agriculture biologique.
  • fournira des programmes de formation aux nouveaux agriculteurs.
  • soutiendra les coopératives de commercialisation et les systèmes de gestion de l’offre, tout en y soustrayant les ventes directes aux clients.
  • empêchera les spéculateurs et les entreprises d’acheter les terres agricoles.
  • élaborera, dans le cadre d’un plan d’action sur les changements climatiques, un programme visant à faire de l’agriculture un puits de carbone net.
Scroll to Top