Réduire les écarts économiques et la pauvreté

Nous devons placer le bien-être et la dignité des Néo-Brunswickois au cœur de toutes les décisions du gouvernement. La pandémie de COVID-19 a mis en évidence les nombreuses inégalités sociales. Les Verts s’engagent à renforcer le filet de sécurité sociale et à réduire la pauvreté.

Un gouvernement Vert :

  • élaborera avec l’aide du fédéral un projet pilote de revenu de subsistance garanti qui s’appliquera d’abord aux personnes vivant avec un handicap pour ensuite être élargi à d’autres groupes.
  • augmentera les taux d’aide sociale de 11% pour les personnes seules et de 8.3% pour les familles.
  • abolira la règle qui réduit les prestations d’aide sociale lorsque des personnes partagent un logement.
  • améliorera le financement des services de l’aide juridique pour atteindre le niveau équivalant à celui de la Nouvelle-Écosse et de l’Île-du-Prince-Édouard.
  • créera un régime public d’assurance automobile puisque la Commission des services financiers et des services aux consommateurs s’est avérée incapable d’assurer un accès à des assurances justes et abordables.
  • subventionnera entièrement les stratégies de « Priorité au logement » (Housing First) à Fredericton, Moncton et Saint-Jean et remettra le supplément de loyer aux locataires plutôt qu’aux propriétaires.
  • investira dans des logements abordables en région rurale, en maintenant les programmes des logements sociaux et les subventions au loyer.

La pandémie nous a révélé qui sont les travailleurs essentiels dans nos communautés. Un grand nombre de ceux-ci ne reçoivent que le salaire minimum ou un peu plus, ce qui est loin de refléter la valeur sociale de leur travail.

Un gouvernement Vert :

  • augmentera immédiatement le salaire horaire minimum à 15 $ et l’indexera au taux d’inflation et fournira de l’aide financière aux petites entreprises pour qu’elles puissent s’adapter aux nouvelles exigences salariales.
  • abolira les modifications apportées par le gouvernement Higgs à la loi sur les services essentiels dans les foyers de soins, afin de garantir aux travailleurs des foyers de soins le droit à un processus de négociation équitable et efficace.
  • augmentera les salaires des travailleurs des foyers de soins et des garderies.
  • interdira le recours à des briseurs de grève pendant une grève ou un lock-out.
  • modifiera la Loi sur les normes d’emploi pour garantir le droit à des congés de maladie payés, à des vacances, et pour rémunérer adéquatement les heures supplémentaires travaillées pour tous les travailleurs couverts par cette loi.
Scroll to Top