Développement durable communautaire

La pandémie de la COVID-19 a révélé nos vulnérabilités face à la mondialisation. Les entreprises locales ont dû se convertir de façon impromptue pour fournir des produits essentiels. Les étagères vides de nos supermarchés ont montré la fragilité de nos réseaux d’approvisionnement alimentaire, les familles ont cultivé leurs propres potagers et ont fait cuisine à la maison.

Les Néo-Brunswickois veulent être plus autonomes et nous le pouvons. Il suffit d’exploiter la créativité et l’énergie vitale qui existent déjà dans nos communautés.

Soutenues par le financement provincial et des politiques appropriées, les communautés locales et régionales devront tracer leurs propres voies en s’appuyant sur leurs atouts uniques, leur culture, leur territoire. Une économie verte se fonde sur ces principes.

Un gouvernement Vert :

  • imposera un quota d’approvisionnement local pour les hôpitaux, les écoles, les universités, les collèges et les foyers de soins de longue durée afin d’accroître la production locale de biens et augmenter les services essentiels et ainsi réduire notre dépendance à l’égard des importations. Cela comprendrait les équipements de protection individuelle (EPI) requis dans les pandémies.
  • créera un ministère des Affaires rurales et du Développement communautaire avec un pouvoir décisionnel décentralisé afin de soutenir le développement régional et intensifier le rôle des coopératives, des entreprises gérées par les travailleurs et des entreprises d’économie sociale.
  • soutiendra, développera et fera la promotion du Fonds d’investissement pour le développement économique en tant que moyen de financement du développement local.
  • fournira des fonds aux collectivités pour la rénovation et la reconversion des bâtiments historiques et patrimoniaux tels que l’Institut de Memramcook, les écoles et les palais de justice.
Scroll to Top